Les frontières de la folie

En ce moment, c’est la folie dans les bibliothèques de Paris ! Plus de trente événements gratuits sur ce thème ont lieu dans tout Paris jusqu’à fin février. À la bibliothèque Georges Brassens, un atelier d’écriture est en cours, qui donnera lieu à une lecture des textes produits par les ateliéristes, vendredi 22 février à 19h – c’est ouvert à tout le monde, venez nombreux !

En attendant cette soirée, nous avons installé une table de livres sur le sujet dans le hall de la bibliothèque :
Table thématique : les frontières de la folieDu côté des œuvres libres aussi, on trouve énormément de choses sur ce vaste sujet !

► Cette mini boucle vidéo du graphiste londonien Tony Johnson faite à l’occasion de la Saint Valentin (qui approche☺) distribuée sous licence creative commons CC-BY-NC-ND :

► La « folie à deux » est en effet une des définitions de l’amour… La grand amoureuse George Sand écrit même dans son roman de 1863 intitulé Antonia :

L’amour est une folie ; mais, quand elle est incurable, il faut céder, et je cède.

Le texte complet est téléchargeable en PDF sur Wikisource.

Antonia, George Sand
Antonia, George Sand

► Mais il n’y a pas que l’amour qui rend fou, il y a aussi les bonbons !

La Folie des bonbons Jacquin : affiche dessinée par Leonetto Cappiello, 1926. Domaine public. Source : Gallica / BNF
La Folie des bonbons Jacquin : affiche dessinée par Leonetto Cappiello, 1926. Domaine public. Source : Gallica / BNF

► Un autre grand texte sur la folie, c’est bien sûr le Journal d’un fou de Gogol, l’histoire du petit fonctionnaire Poprichtchine qui surprit un jour un dialogue entre deux chiens…

Tout ceci vient, je crois, de ce que les gens se figurent que le cerveau de l’homme est logé dans son crâne ; pas du tout : il est apporté par un vent qui souffle de la mer Caspienne.

Ce livre est disponible gratuitement dans la Bibliothèque numérique de la Ville de Paris.

Le journal d'un fou, Nikolai Gogol, 1835
Le journal d’un fou, Nikolai Gogol, 1835

► En 1911, au Château de Pourtalès près de Strasbourg, eut lieu une représentation d’une pièce intitulée Le Mariage de la Folie, dont on trouve les traces photographiques dans Gallica :

Château de Pourtalès, 1911, représentation du « Mariage de la Folie ». Domaine public. Source : Gallica / BNF
Château de Pourtalès, 1911, représentation du « Mariage de la Folie ». Domaine public. Source : Gallica / BNF

► Ce fou au regard mélancolique, avec sa robe de plumes et son luth, a été dessiné en 1625 par Daniel Rabel. Originellement en couleur, comme on peut le voir sur le site du département des arts graphiques du Musée du Louvre (qui malheureusement garde toutes ses œuvres numérisées sous droits), c’est sa version noir et blanc que l’on trouve sur Gallica en accès libre :

Récit de la Follie de Daniel Rabel, 1625. Domaine public. Source : Gallica / BNF.
Récit de la Follie de Daniel Rabel, 1625. Domaine public. Source : Gallica / BNF

► Et pour finir dans la transe, écoutez donc le Need Some Folk EP de NSF [Neurotic Sound Foundation] groupe berlinois découvert via nos amis et collègues de Ziklibrenbib qui décrivent leur musique ainsi : « Prenez 5 artistes disséminés sur la planète (Allemagne, États-Unis et Royaume-Uni), des machines en pagaille, quelques samples de musiques gypsy et une bonne dose de folie, laissez mijoter quelques heures dans un four drum & bass, saupoudrez d’un zeste de rap et vous obtiendrez du gypsy-core, musique barrée, mais festive. » Et pour être festif, c’est festif !

Need Some Folk EP, NSF (Neurotic Sound Foundation), 2011, Sociopath Recordings, 2011. CC-BY-NC-ND
Need Some Folk EP, NSF (Neurotic Sound Foundation), 2011, Sociopath Recordings, 2011. CC-BY-NC-ND

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s