Promenades souterraines

Ce jeudi 2 novembre à 19h, pour fêter le Jour des Morts, la bibliothèque Georges Brassens accueille une conférence de Gilles Thomas, historien des carrières de Paris, pour une soirée intitulée La littérature des souterrains. Il y sera question de l’histoire des sous-sols de la « ville lumière », et comment ceux-ci ont influencé une foule d’écrivains depuis le 18e siècle jusqu’à nos jours, dans les genres littéraires les plus divers.

À cette occasion, Georgette vous propose une mini sélection d’œuvres libres… et souterraines !

Commençons par la lecture de ce poème de Gérard de Nerval intitulé Chant souterrain, trouvé sur Wikisource :

Au fond des ténèbres.
Dans ces lieux funèbres.
Combattons le sort :
Et pour la vengeance.
Tous d’intelligence
Préparons la mort.

Marchons dans l’ombre ;
Un voilé sombre
Couvre les airs :
Quand tout sommeille,
Celui qui veille
Brise ses fers !

Entrons à présent dans l’Empire de la Mort, avec cette photo de Seth M publiée sous licence creative commons :

L'Empire de la Mort par seth m / licence CC-BY-NC-ND
L’Empire de la Mort par seth m / licence CC-BY-NC-ND / source : flickr

Près de 150 ans plus tôt, en 1861, c’est le grand photographe Félix Nadar qui fut l’un des premiers à fixer l’ossuaire parisien sur pellicule argentique :

Catacombes de Paris par Félix Nadar, 1861 - domaine public
Catacombes de Paris par Félix Nadar, 1861 / domaine public / source : Wikimedia Commons
Catacombes de Paris par Félix Nadar, 1861 / domaine public
Catacombes de Paris par Félix Nadar, 1861 / domaine public / source : Wikimedia Commons

À peu près à la même époque, la visite de l’impressionnant ossuaire parisien inspire à l’artiste russe Viktor Hartmann cette aquarelle :

Les catacombes de Paris, par Viktor Hartmann / domaine public
Les catacombes de Paris, par Viktor Hartmann / domaine public / source : Wikimedia Commons

Et cette aquarelle est l’une des 10 œuvres de Hartmann qui servira de base au compositeur russe Modeste Moussorgski pour composer ses Tableaux d’une exposition, série de 10 pièces pour piano écrite en 1874, suite à la mort brutale de son ami Hartmann. Vous pouvez ainsi écouter l’ensemble des Tableaux d’une exposition Moussorgski sur l’International Music Score Library Project.

Ce qui est sûr, c’est que les longues files d’attente pour descendre sous terre et rendre visite à ces millions de squelettes parisiens ne datent pas d’hier. Cette photo de presse de 1921 qui montre une foule souriante, bougie à la main, en atteste :

Entrée des catacombes, les visiteurs munis de leur bougie, photo Agence Rol, 1921 / domaine public / source : Gallica BNF
Entrée des catacombes, les visiteurs munis de leur bougie, photo Agence Rol, 1921 / domaine public / source : Gallica BNF

Au-delà de l’ossuaire municipal, d’autres visites (illégales) ont lieu dans cet extraordinaire réseau labyrinthique des carrières de Paris, et continuent d’inspirer de nombreux artistes.

Escalier, par Hugo Clément / licence CC-BY-ND / source : flickr
Escalier, par Hugo Clément / licence CC-BY-ND / source : flickr
The guardians, par Alex (et Psyckoze) / licence CC-BY-NC-ND / source : flickr
The guardians, par Alex (et Psyckoze) / licence CC-BY-NC-ND / source : flickr

Pour terminer cette mini promenade souterraine, je vous propose d’écouter le musicien américain Saul Williams chanter dans les carrières de Paris, filmé en 2011 par l’équipe de la Blogothèque :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s